PADES: Le Sénégal et l’Afd signent une convention de financement de 47,5 milliards FCFA (FR)
PADES: Le Sénégal et l’Afd signent une convention de financement de 47,5 milliards FCFA
PADES: Le Sénégal et l’Afd signent une convention de financement de 47,5 milliards FCFA

L’Etat du Sénégal, à travers le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération et l’Agence française de développement (Afd), ont signé convention de financement du Programme d’appui au développement de l’éducation (Pades) pour un montant total de 72 millions 200 mille Euros soit environ 47 milliards 535 millions de FCFA.

Amadou Hott a déclaré, au cours de la cérémonie de signature qui s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de la France à Dakar, Christophe Bigot, que ce financement conjoint entre l’Afd et le Partenariat mondial pour l’éducation (Pme) est constitué d’un crédit de 25 millions d’Euros soit 16 milliards 500 millions de FCFA octroyé par l’Agence française de développement (Afd) et d’une subvention de 47 millions 200 mille Euros soit 31 milliards 100 millions de FCFA répartie pour 37 millions 200 mille Euros soit 24 milliards 500 millions de FCFA du Partenariat mondial pour l’éducation et 10 millions d’Euros soit 6 milliards 600 millions de FCFA de l’Afd.

« Le PADES a pour finalité de contribuer à l’amélioration des compétences de tous les enfants sénégalais et à la poursuite réussie de leurs parcours d’éducation dans la perspective de l’atteinte des objectifs à court terme de l’éducation nationale dans le cadre du Paquet », a informé le ministre de l’Economie. Et d’ajouter : « L’Afd et le Partenariat mondial pour l’éducation accompagnent le gouvernement du Sénégal dans la mise en œuvre de la deuxième phase du Programme d’amélioration de la qualité, de l’équité et de la transparence du secteur de l’éducation et de la formation (Paquet- Ef) pour la période 2018-2022 ».

Pour Amadou Hott, « ce programme permettra au Gouvernement du Sénégal de se donner les moyens, de faire de l’école un lieu de socialisation, de citoyenneté et d’excellence, d’apporter une réponse appropriée à la demande d’éducation et de formation des populations, de mettre en œuvre la politique de développement d’une éducation de base et d’améliorer la gouvernance du secteur, conformément aux orientations du président de la République, Macky Sall ».

Un financement de 628 milliards 300 millions FCFA pour 53 conventions conclues

« Avec ce nouveau financement, l’Agence française de développement (Afd) montre une fois de plus son engagement résolu à accompagner le Sénégal dans la mise en œuvre de ses politiques de développement, en particulier dans le secteur de l’éducation et de la formation qui doit être un réel vecteur de développement », s’est réjoui le ministre sénégalais de l’Economie du Plan et de la Coopération.

Qui révèle, dans la foulée, que « depuis la présentation du Plan Sénégal émergent (PSE) au Groupe consultatif de Paris en février 2014, l’AFD a accordé au Sénégal un financement cumulé d’environ 958 millions d’Euros, soit environ 628 milliards 300 millions de francs CFA, à travers 53 conventions de financement conclues, dépassant ainsi largement les engagements financiers de la France pour la mise en œuvre du Plan d’actions prioritaires (PAP 2014-2018) du PSE ».

A l’en croire, la signature de cette convention s’inscrit en droite ligne de la mise en œuvre du Programme d’Actions Prioritaires 2019-2023 du PSE, conformément aux engagements pris lors du Groupe Consultatif de décembre 2018 à Paris.