Atelier de validation politique de l’étude Import-Substitution au Sénégal
Atelier de validation politique de l’étude Import-Substitution au Sénégal
Atelier de validation politique de l’étude Import-Substitution au Sénégal
Atelier de validation politique de l’étude Import-Substitution au Sénégal

Monsieur le Ministre Amadou Hott a co-présidé, ce mardi à l'hôtel Pullman, l'atelier de validation politique de l'étude Import-Substitution aux côtés de son collègue Abdou Karim Fofana, Ministre Chargé du Plan Sénégal Emergent.
L'étude a pour objectif principal de présenter le schéma d'opérationnalisation qui conduira au mieux la stratégie d'industrialisation de l'import-substitution considérée comme une solution pour faire régresser la demande de biens importés. 
Rappelant le contexte mondial marqué par la Covid-19 et la guerre en Ukraine, M. Hott dira dans son discours que, "ces chocs et leurs conséquences nous rappellent l'urgence d'accélérer les objectifs de souverainetés alimentaire, sanitaire et pharmaceutique visés par le PAP2A. La réalisation de ces objectifs permettra sans nul doute à notre pays de rééquilibrer sa balance commerciale".
Rassurant quant à l'engagement du Gouvernement d'accompagner ce processus, M. le ministre a salué la pertinence de cette étude financée par la BAD dans le cadre du projet PAMRAI. "Ce travail permettra de mieux orienter notre politique de développement endogène, mais également d'ajuster l'orientation de nos Zones économiques spéciales, initialement conçues pour booster nos exportations".
"Le chantier de la relance économique dans lequel nous nous sommes engagés ne pourra aboutir aux résultats escomptés sans le produire local et le consommer local adossés, bien évidemment à des partenariats forts intégrant toujours des dimensions contenues local et transfert de technologie", a rappelé le Ministre Amadou Hott.