Le Sénégal a fait des progrès significatifs dans l’amélioration de ses infrastructures de transport. Des investissements conséquents ont permis l’expansion des réseaux nationaux et transfrontaliers pour améliorer la mobilité et la sécurité des personnes et des biens, et promouvoir la création de nouveaux centres économiques à travers le pays.

Grâce au bon état de ses infrastructures (air, terre, mer) et à sa position géographique unique, le Sénégal occupe la première place en Afrique de l’Ouest au classement de la performance logistique, selon la Banque Mondiale. Ayant récemment investi fortement dans ses infrastructures de transport, le Sénégal offre aux entreprises des ouvrages d’art de calibre mondial, basés sur un mécanisme « porte – corridor » qui leur permettent d’expédier plus rapidement leurs marchandises vers les marchés, dans des conditions modernes et performantes.

Les plus grandes compagnies aériennes relient tous les jours Dakar aux centres d’affaires du monde : Paris, Londres, Dubaï, New York, Johannesburg et Air Sénégal S.A., la compagnie aérienne nationale, assure, à partir de Dakar, la correspondance vers l’intérieur du Sénégal et vers d’autres pays.

Le Sénégal est une escale maritime performante qui offre un gain de navigation pour les navires venant du Nord par rapport aux autres ports de la Côte Ouest Africaine. Le Port de Dakar offre 24h/24, une gamme de services professionnels et des infrastructures de dernière génération concourant à optimiser les conditions d’escale, de transit et de transbordement.

Selon l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), le Sénégal est le premier pays d’Afrique de l’Ouest pour le taux de pénétration et la qualité de services.

  • les grands projets d’infrastructures

Le développement d’infrastructures performantes est un préalable au développement économique. Il constitue un facteur clé de toute stratégie de promotion de l’investissement. Dans cet esprit, les autorités ont initié une série de projets structurants.

  • routières

Le Sénégal possède un réseau routier dense et bien entretenu pouvant assurer une circulation fluide des personnes et des biens. Un programme d’amélioration de la mobilité urbaine est en cours afin d’optimiser les déplacements vers et à l’intérieur de la capitale.

Dans le secteur routier, les grands projets tels que les autoroutes à péage Dakar-AIBD-SINDIA, Ila Touba et les projets de construction et réhabilitation de routes nationales permettront d’améliorer encore l’accès aux grands axes routiers Dakar – Bamako, Dakar – Conakry et Dakar – Tanger.

  • ferroviaires

De grands projets sont en cours pour réhabiliter et moderniser le système ferroviaire au Sénégal.

Le chemin de fer Dakar – Bamako avec 1 286 km pour améliorer la connectivité entre Dakar et Bamako.

Le Train Express Régional (TER) de Dakar avec 55 km pour relier Dakar à l’aéroport AIBD.

Le Train Express Régional Dakar-AIBD (ou TER Dakar-AIBD) est une ligne de chemin de fer électrique à écartement standard en construction au Sénégal dont l’ouverture du premier tronçon est prévue pour début 2019. Elle reliera la capitale de Dakar, à l’Aéroport international Blaise-Diagne (AIBD) ainsi que des villes nouvelles situées sur la partie continentale du pays.

Ce projet permettra de désenclaver la capitale, qui représente la majeure partie de l’activité du pays, du reste du Sénégal et de s’orienter vers les réseaux de chemins de fer internationaux.

  • aéroportuaires

Le Sénégal a mis en service un aéroport international de dernière génération , situé à une cinquantaine de kilomètres de Dakar. L’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) offre ce qu’il y’a de meilleur en matière de standards aéroportuaires de classe mondiale. Il dispose actuellement d’une capacité de trois (03) millions de passagers par an et devrait atteindre dix (10) millions par an, ce qui en fait un pôle de mobilité régional et international. Désengorgement de Dakar et émergence d’un second pôle économique à l’extérieur de la capitale. Conformité aux nouvelles exigences du trafic aérien international.

  • energiques

Une production d’électricité de qualité satisfaisante et en quantité suffisante grâce à des investissements majeurs dans le secteur de l’énergie.

  • centrales solaires
  • 1000 mégawats produit en 2017

Des coûts de facteurs de production (eau, électricité, etc) en baisse.

  • portuaires

À la croisée de plusieurs routes maritimes, le Port Autonome de Dakar jouit d’une situation géographique exceptionnelle. Situé au carrefour de trois voies commerciales clés (Amérique du Nord – Afrique, Europe – Afrique et Europe – Amérique du Sud), l’accès est direct, en toute période de l’année, sans restriction de marée, et des opérations de navires et de manutention 24/7 . Conteneurs, hydrocarbures, denrées et produits de la mer y sont manutentionnés jour et nuit. L’offre de service est compétitive et diversifiée et inclut la réparation navale. Un important programme de modernisation et d’extension, en cours, prévoit la réalisation d’un troisième terminal à conteneur, d’une nouvelle gare maritime et d’un quai fruitier. La réalisation d’un terminal minéralier est également projetée.

  • communicationnelles

Leader incontesté en Afrique de l’Ouest, le Sénégal dispose d’un réseau de télécommunication efficace et entièrement numérisé qui compte plus de 2200 km de fibres optiques. Il est relié à l’Europe, l’Amérique, l’Asie et le Moyen Orient via des connections permanentes par câbles. La pénétration d’Internet et des services de téléphonie est importante en entreprises comme chez les particuliers. La libéralisation du secteur des télécommunications a entraîné une saine concurrence dans les services de base et une explosion de l’offre dans les services spécialisés.

Quelques chiffres clés en 2017

Téléphone Mobile :  15,7 millions d’abonnés

Taux de pénétration services mobiles : 103,29%

Taux de Couverture : 90%

Taux de pénétration des services Internet : 62,97%

9,34 millions d’abonnés 2G+3G 

(taux de couverture de 97,20%)

  • zones économiques spéciales

« Les ZES, pôles de compétitivité et moteurs de croissance pour l’économie du Sénégal »

Avec un cadre fiscal et douanier incitatif, des infrastructures de dernière génération et une gestion répondant aux meilleurs standards internationaux, les ZES sont des espaces conçus pour accueillir des activités économiques et visent à positionner le Sénégal comme un hub de plateformes logistiques intégrées en Afrique de l’Ouest. A terme, elles permettront au Sénégal d’être aux meilleurs standards d’environnement des affaires et d’offrir, aux investisseurs, des gammes de services de grande facture.

Fifth Product

Phosfluorescently e-enable adaptive synergy for strategic quality vectors. Continually transform fully tested expertise with competitive technologies. Appropriately communicate adaptive imperatives rather than value-added potentialities. Conveniently harness frictionless outsourcing whereas state of the art interfaces. Quickly enable prospective technology rather than open-source technologies.

Phosfluorescently e-enable adaptive synergy for strategic quality vectors. Continually transform fully tested expertise with competitive technologies. Appropriately communicate adaptive imperatives rather than value-added potentialities.

Phosfluorescently e-enable adaptive synergy for strategic quality vectors. Continually transform fully tested expertise with competitive technologies. Appropriately communicate adaptive imperatives rather than value-added potentialities. Conveniently harness frictionless outsourcing whereas state of the art interfaces. Quickly enable prospective technology rather than open-source technologies.

Products Tags