1
min read
A- A+
read
Trois conventions de financement entre le MEPC et Son Excellence Osamu IZAWA, Ambassadeur du Japon au Sénégal
Trois conventions de financement entre le MEPC et Son Excellence Osamu IZAWA, Ambassadeur du Japon au Sénégal
Trois conventions de financement entre le MEPC et Son Excellence Osamu IZAWA, Ambassadeur du Japon au Sénégal
Trois conventions de financement entre le MEPC et Son Excellence Osamu IZAWA, Ambassadeur du Japon au Sénégal
Trois conventions de financement entre le MEPC et Son Excellence Osamu IZAWA, Ambassadeur du Japon au Sénégal

Monsieur le Ministre Amadou Hott, Son Excellence Osamu IZAWA, Ambassadeur du Japon au Sénégal et Monsieur MORISHITA Hiromichi, Représentant de la JICA ont procédé à la signature de trois conventions de financement, le jeudi 16 juin.
Elles sont relatives aux échanges de notes et aux accords correspondants, pour un montant total de 10 474 000 000 de Yens, soit 52 370 000 000 FCFA concernent principalement les projets suivants :

  1. Le projet de bourses pour le développement des ressources humaines qui constitue un don de deux cent vingt-quatre millions (224 000 000) de Yens, soit un milliard cent vingt millions (1 120 000 000) FCFA. Son objectif est d’appuyer le développement des ressources humaines, notamment des jeunes fonctionnaires dans la conception et la mise en œuvre des politiques de développement économique et social après le retour au pays.
  2. Le programme de soutien à la couverture maladie universelle (phase 2), d’un montant de dix milliards (10 000 000 000) de Yens, soit cinquante milliards (50 000 000 000) de FCFA. Il vise à améliorer la qualité des services et à lever les barrières financières à l’accès aux services de santé.
  3. Et le programme d’assistance alimentaire qui constitue un don chiffré à deux cent cinquante millions (250 000 000) Yens, soit près d’un milliard deux cent cinquante millions (1 250 000 000) FCFA pour l’année fiscale 2022. A travers ce Programme, le Japon soutient les efforts du gouvernement pour le renforcement de la sécurité alimentaire.

Monsieur le Ministre s’est réjoui de ces appuis qui selon lui « entrent en droite ligne avec les priorités du Gouvernement déclinées dans le PAP2A notamment, le développement du capital humain et les souverainetés alimentaires et sanitaires ».